Baskets

Pendant longtemps on a voulu faire croire que les baskets ne rimaient pas avec féminité. Et que ce n’étaient pas des chaussures dignes de ce titre (tout comme les ballerines).

Et j’y ai cru.

J’ai porté des années et des années des chaussures incroyables, avec des talons de toutes sortes. Elles devaient être des quasi sculptures uniques et inoubliables.

Uniques, elles l’étaient peut-être.

Inoubliables, elles l’étaient sûrement toute la journée, tant elles pouvaient faire mal.

Et puis, à force d’avoir mal,

de voir des baskets sur d’autres, dans les boutiques et d’entendre que c’était à la mode, j’ai tenté l’expérience.

Sans regrets

Ne plus avoir mal est si reposant.

Et je n’ai pas l’impression de nuire à ma féminité. Au contraire, cette absence de douleur lui permet de s’exprimer.

Ce soir, on ne le voit pas bien mais la fille de mon dessin porte des baskets.

7 commentaires sur “Baskets

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s