Mélancolie.

Je suis profondément mélancolique.

J’ai des atomes de mélancolie accrochés à mon ADN.

Cela donne parfois une légère mélancolie douce, parfois un spleen passager et d’autres fois de sombres pensées.

En vieillissant, les sombres pensées sont devenues plus rares et l’humeur plus égale.

Il n’empêche, je replonge parfois dans cet état à la fois proche et éloigné de la tristesse.

Le retour de la mélancolie n’est jamais bien loin. Elle est juste tapie dans un coin, prête à ressurgir.

Bien sûr, ce soir c’est le cas.

Alors, je dessine.

Une femme pensive.

Une femme, mélange de sylvidre et de jeune fille en fleur.

Avec de belles marguerites devant elle.

Sa douceur (presque molle) m’apaise.

Je l’aime un peu, beaucoup…..

7 commentaires sur “Mélancolie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s