Moins une.

J’avais prévu de déchirer et jeter ce dessin.

Et puis ma fille m’a demandé :

– Tu en fais quoi?

– Tu le veux?

– Oui il me plaît bien.

C’était moins une.

Et voilà comment et pourquoi je partage un dessin que j’allais jeter.

Bonsoir, bonsoir,

« Bonsoir, bonsoir » dit elle un peu gênée de son retard.

Elle posa ses affaires négligemment.

Partit se servir un verre d’eau.

But avec un soupir.

S’essuya le front avec la paume de sa main pour se trouver une contenance et lisser les soucis.

Elle faisait trop de gestes, comme pour occuper soudain l’espace.

Comme pour occuper l’esprit de gestes et pas de questions.

Comme si la vie se glissait dans ses membres, dans ses artères, dans ses veines et ordonnait ses mouvements.

Fusain

J’ai recommencé à dessiner il y a quelques années (pas loin de 8/9 ans) avec du fusain.

J’ai voulu ce soir voir où j’en était avec ce médium.

Comment allais je m’y prendre? Mon dessin de ce soir allait il être comme ceux d’avant?

J’étais curieuse et prête à me laisser porter, voir où mes envies allaient me mener.

Et le dessin de ce soir est à la fois proche et différent des dessins au fusain d’avant.

Comme on retrouve les traits de l’enfant d’avant sous les traits d’une personne âgée.

Rainbow Warrior

Je suis allée faire un footing ce matin.

Pas loin de chez moi, dans un petit bois qui fait le tour d’une colline il y a un parcours de 5km.

Tout le monde connaît ce coin pour courir ou se promener.

On y croise toujours du monde et en en tant que joggueuse amatrice je me sens en sécurité.

Ce matin vers 11h, le parking des voitures des coureurs et des promeneurs était bondé.

Le parcours est varié avec des montées et des descentes plus ou moins brutes tout le long.

J’avais décidé d’en faire 2 tours.

J’y suis arrivée la dernière fois et la fois d’avant.

Ok, je suis moins en forme cette semaine mais avec un brin de volonté…..

Hé ben…..

Il m’en a fallu de la volonté. Mes pieds pesaient une tonne, je le sentais lourde, lente, un peu ridicule.

Et le bruit de ma respiration difficile n’arrangeait rien.

Mais j’ai réussi!

Et à 12h20 quand j’ai terminé, il n’y avait plus que 2 voitures, dont la mienne, sur le parking.

I am a warrior de l’inutile à petite échelle.

Rouge

J’ai commencé par peindre un fond jaune pour donner de la lumière au dessin.

Puis j’ai voulu l’assombrir un peu avec une touche d’encre, car la vie nous rappelle souvent sa gravité.

Et le noir a mangé le jaune. Presque tout le jaune.

Alors j’ai protégé la danseuse d’une sorte de manteau de plumes ou de (fausse) fourrure rouge.

Et au lieu d’être protégée, elle semble piquée par des pointes rouges.

Je la laisse en costume blanc.

J’aime bien aussi le blanc.

Et elle apparaît comme une fleur blanche fragile.

Elle est menacée mais sa vitalité rayonne.