Paris sera toujours Paris

Et il ne sera jamais le même non plus…..

Une vraie gonzesse.

Je suis à Paris pour le travail Pour 3 nuits.

J’ai loué un Rbnb. J’aime pas cela les Rbnb mais je me suis trouvée un peu forcée vu le peu d’offres en hôtellerie classique (et abordable). L’an dernier pour le double du prix, j’étais dans une chambre dont l’hygiène laissait à désirer….Alors autant tenter cette micro chambre au 7eme étage sans ascenseur.

Je reconnais : c’est ridiculement petit mais je vois la Tour Eiffel à toutes les heures du jour et de la nuit. Et le quartier est sympa.

Elle est belle cette tour.

Après le boulot, ce soir, sur les quelques feuilles roses que j’ai pu piquer au bureau, j’ai écrit ce qu’il me passait par la tête et j’ai dessiné dans un café plein de djeuns’!

C’est drôle comme on peut se sentir isolée au milieu d’une foule. Autant que sur mon canapé avec mon chat sur le ventre.

Ce fut un bon moment.

J’ai laissé mon dessin de ce soir au patron du bar, un petit jeune qui était venu discuter avec moi.

Je me suis demandé s’il me draguait…. J’ai 49 ans, zut!

S’il m’a prise pour une cougar, il a sûrement été déçu!

Mais il était sympathique. J’ai signé de manière illisible. Il était content d’avoir ce dessin!

J’étais contente de ma soirée.

Publicités

Tilleul

L’odeur des tilleuls parfume parfois les rues des villes.

Au mois de juin.

Aujourd’hui, j’étais à Lyon, je marchais sur la place Bellecour et soudain, un sentiment de légèreté.

Et j’ai levé la tête. Ces feuilles claires sous les sombres. C’étaient des tilleuls.

Je n’ai pas compris pas tout de suite pourquoi ce sentiment s’est imposé si brutalement à moi.

Et puis….

L’odeur….

L’odeur me réjouissait.

Égoïstement, j’ai pris de grandes inspirations.

C’était elle ce souffle citronné qui me portait!

Je voulais emporter avec moi ce bonheur inattendu

Oui.

C’est à elle que je le dois.

J’aime ces instants qui nous surprennent par leur beauté et leur simplicité.

Ce soir, une pin-up à l’aquarelle. Légère comme un jour de vacances.

Vite vite

Vite, vite, un crayon.

Vite vite, une feuille,

Vite vite des traits qui partent dans tous les sens puis soudain s’organisent.

Vite, quelques couleurs…

Cela va mieux…. Je me sens plus calme.

Mon chat vient ronronner près de moi.

Avant de partir me coucher, je prends une photo et je partage…

Plus grand….

J’ai mal commencé la soirée.

Un fichier pour le boulot important et impossible à retrouver sur mon ordinateur…. J’ai fait et refait des recherches, de plus en plus désespérée.

Et finalement, sans comprendre ce que j’avais changé dans mes recherches, je le retrouve dans un dossier « temp ».

Je souffle.

Je peux me remettre à dessiner.

Je reprends l’encre et les danseuses. Mais en plus grand format. En A3.

C’est pour ajouter à la collection de danseuses de ma mère.

Comme une maman danseuse qui serait entourée de ses danseuses poussins.

J’ai du mal à trouver la grâce. Je m’y reprends plusieurs fois en piquant à mon fils des feuilles de dessin (je n’ai plus de carnet avec des feuilles vierges!).

Et puis 3 silhouettes, dont une inachevée, et finalement je me dis que c’est pas si mauvais comme début.

Puis, une réflexion me traverse : les invisibles ou les ombres sont ce que je dessine de plus marquant, je trouve.

Et je m’en sens si proche.

Tâches

Pour l’instant ce sont des tâches éparpillées.

On ne voit pas grand chose.

Demain ou après-demain, on verra une femme avec une belle robe et un genou par terre. Comme pour une révérence…. Ou une déclaration….

J’avais besoin de retrouver ce temps et ces couleurs.

Placopatre

Je passe le week-end avec des amis, loin de chez moi.

J’ai laissé mon carnet et mes feutres à la maison…. J’imaginais acheter un carnet sur place et faire quelques dessins et puis…. Le temps passe si vite!

J’ai ri, parlé avec mes amis, j’ai vu plein de choses et je n’ai pas acheté de carnet….

Je ne veux pas partir demain matin sans les remercier des beaux moments passés ensemble.

Ce soir, je prends 3 chutes de plaquoplatre dans le grenier, des restes de peinture acrylique des derniers travaux de rénovation de notre hôte (dont un vert wasabi assez curieux), un « crayon papier », et un stylo bille. Je veux faire 3 dessins. Un pour chacun.

Mes amis regardent le film Bohemian rhapsody sur un immense écran, derrière eux, entre un bureau et le canapé, éclairée par une minuscule lampe de bureau, je me lance…

Je ne sais pas encore si cela me plaît.

On verra demain.

Un maillot vert wasabi
Les 3 dessins